baty : je suis venu

épilogue de la tragédie initiatique chrétienne



injections


Nous disons ce que nous savons et nous témoignons de ce que nous avons vu, mais vous ne recevez pas notre témoignage (1), disait Jésus à Nicodème. Pour ma part, ce que je sais, je le tiens des tuteurs et curateurs sous l’autorité desquels le Père m’a placé, et je témoigne de ce que j’ai vu lors de mes voyages au Ciel. Qu’une personne ne reçoive pas mon témoignage, c’est le principe même du Jugement : en jugeant mon témoignage irrecevable, elle ne pourra être reçue à temps dans le Royaume, c’est-à-dire revenir à la Réalité avant la Fin du monde… et elle tombera avec le pandémonium mondain dans l’étang brûlant de feu et de soufre qui est la seconde mort. (2)

Devant les hommes sont la vie et la mort,
et ce qui convient à chacun lui sera donné. (3)

La seconde mort (4) – la séparation définitive d’avec l’Esprit – est en effet évitable. On peut guérir de la maladie qui la provoque, c’est-à-dire de la Bêtise, pour peu que cette dernière ne soit pas heureuse ! (5) La Bêtise est représentée pour la première fois au début de la Bible par la plus rusée de toutes les bêtes des champs (6), puis en son milieu par les quatre bêtes de Daniel (7) et, à la fin, par les trois bêtes de l’Apocalypse (8). C’est la Bêtise qui a provoqué la chute de l’Homme et de la Femme dans ce monde de douleur, de travail et de mort ; la Bêtise qui a créé les grandes civilisations idolâtriques de l’Antiquité ; la Bêtise toujours qui mène la dernière de toutes : Babylone-la-Grande, la grande Prostituée assise sur la Bête (9) : la Civilisation qui a la royauté sur les rois de la terre. (10)

Des traitements pour guérir de la Bêtise existent, mais tous nécessitent l’adhésion totale des patients, c’est-à-dire leur foi absolue en la Parole guérisseuse : à la moindre réserve ou critique de leur part, le traitement échoue ! (11) La plus rusée de toutes les bêtes des champs faisant croire aux gens qu’ils sont intelligents (12), ils ignorent qu’elle les a contaminés : pourquoi chercheraient-ils à y remédier ? Et si vous leur dites qu’ils sont bêtes et doivent se soigner, ils le prennent évidemment pour une injure ! Au mieux, ils se détournent de vous et ne vous écoutent pas, au pire ils essaient de vous tuer, comme cela s’est passé plusieurs fois pour Jésus.

C’est parce que Dieu seul a le pouvoir d’extraire quelques élus d’un tel cercle vicieux, que Jésus disait : Nul ne peut venir a moi que si le Père qui m’a envoyé ne l’attire. (13) Voilà évidemment qui simplifie mon témoignage ! N’ayant pas à prouver mes dires dans l’espoir de convaincre les sceptiques, puisque c’est de toute manière Dieu qui convertit, j’ai juste à dire à ceux qu’Il choisit ce que j’ai vu et entendu, et ainsi s’achèvera pour eux aussi le mystère de Dieu, comme il en a fait l’annonce à ses esclaves les prophètes. (14)

Voici donc maintenant ce que j’ai vu depuis le Ciel lorsque j’ai été emporté vers Dieu et vers son trône (15)

J’ai vu comme une mappemonde dont les hémisphères représentaient le monde antique à l’ouest et à l’est de l’Indus. Au-dessus d’elle, deux anges descendaient portant chacun une seringue emplie du sérum de Vérité. L’un se dirigea vers l’hémisphère droit de la mappemonde et piqua en deux endroits, injectant le sérum dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’Inde et la Chine. L’autre piqua deux fois dans l’hémisphère gauche, mais au même endroit : une double injection dans la ville de Babel. Quatre injections effectuées presque simultanément au VIe siècle avant l’ère chrétienne. Et je vis quatre personnages se lever aux points où les anges avaient piqué ; ils ont aujourd’hui pour noms : Bouddha, Lao-tseu, Jésus, Zorobabel…

notes

  1.  Jean 3, 11.
  2.  Apocalypse 21, 8.
  3.  Siracide (Ecclésiastique) 15, 17.
  4.  Apocalypse 2, 11 ; 20, 6 ; 20, 14 ; 21, 8.
  5.  Voir les malédictions selon Luc 6, 24-26.
  6.  Genèse 3, 1.
  7.  Voir Daniel chapitre 7.
  8.  Voir Apocalypse chapitres 12 et 13.
  9.  Apocalypse 17, 1-7.
  10.  Apocalypse 17, 18.
  11.  Cf. Sagesse 1, 2. Voir page 206 du Signe du Fils de l’homme et note 538.
  12.  Cf. Genèse 3, 6 : La femme vit que l’arbre était bon à manger, charmant à voir, et qu’il était, cet arbre, désirable pour acquérir l’intelligence.
  13.  Jean 6, 44.
  14.  Apocalypse 10, 7.
  15.  Apocalypse 12, 5.

〖TABLE〗      Page suivante ►►►