baty : je suis venu

épilogue de la tragédie initiatique chrétienne



un monde absurde


Quand Jésus est venu, ceux du dehors (1) étaient dans les ténèbres du dehors (2) depuis si longtemps qu'ils se croyaient en plein jour ! Quand il proclama : « Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie » (3), certains prirent conscience des ténèbres et le suivirent, mais d’autres prirent la tangente… Ce qui lui fit dire :

« Voici le jugement : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Quiconque, en effet, commet le mal déteste la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées. Mais celui qui pratique la Vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient connues, puisqu’elles sont faites en Dieu. » (4)

Dans le Signe du Fils de l’homme, au chapitre "Caïn m’a tué", j’explique que les œuvres mauvaises sont révélées par l’étymologie des noms de Caïn et d’Ésaü et correspondent aux verbes : agir, faire, travailler, fabriquer, façonner, former, créer, produire, entreprendre, acquérir, amasser, avoir, établir, instituer… Quiconque agit sur le monde et les choses qui le composent se retrouve métaphoriquement "dehors", dans les ténèbres, puisqu’il ne voit pas qu’il est en train d’agir sur les créations de son esprit et non sur des objets extérieurs à celui-ci ! Voilà pourquoi le monde (du dehors, extérieur) paraît absurde et qu’il est si douloureux : parce que ceux du dehors sont comme des fous qui se donnent sans arrêt les uns les autres des coups de marteau sur la tête !

Pour comprendre ce monde où la Bêtise majuscule règne en maître et en finir avec les souffrances infinies qu’elle génère, il faut se reporter au mode d’emploi de la Réalité et de la Vie qu’est la Bible. Vouloir améliorer et pacifier le monde en agissant sur lui, c’est ne pas voir que laver les taches de boue avec de la boue ou de sang avec du sang est contre-productif ! Pourquoi les œuvres mauvaises (agir, faire, etc.) génèrent-elles de la souffrance alors que tous les maniaco-dépressifs — qui devraient reconnaître Caïn pour saint patron ! — les prônent et les encouragent ? Parce qu’elles révèlent chez ces hommes et femmes d’action, ces hommes et femmes d’affaires qui mènent le monde, une cécité complète qui fait d’eux des guides aveugles (5) qu’il faut surtout ne pas suivre :

Laissez-les, ce sont des aveugles guides d'aveugles ; et si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. (6)

Cette parole de Jésus visait les Pharisiens, qui réinventaient la Loi et les paroles de Dieu en fonction de leurs intérêts. Prenez donc garde, vous qui êtes des élus, de ne pas retomber dans la même erreur : tenez-vous-en à ce qui est écrit, car le trou dont parle Jésus est aujourd’hui en vue : c’est l’étang de feu de l’Apocalypse (7), c’est-à-dire ce qui restera du monde après la Bombe ! Contrairement à ceux qui brandissent habituellement la Bible au-dessus de toutes les têtes, je n’écris pas pour vous faire la morale et régir vos mœurs : l’urgence est ailleurs ! J’ambitionne de vous mettre à l’abri des conséquences mortelles de la bêtise humaine en vous faisant entrer dans le Royaume.

Il ne s’agit pas pour moi de vous conduire sur Mars, Jupiter ou dans une autre dimension, mais de vous faire découvrir l’irréalité du monde grâce aux explications de la Bible car, quand vous réaliserez que le monde n’est pas réel mais appris, vous serez alors à la porte du royaume de Dieu. Cette porte est dite étroite parce qu’on ne se débarrasse pas facilement d’un conditionnement éducatif subi durant des années et depuis sa plus tendre enfance. Plus vous serez diplômés manuellement ou intellectuellement, plus il vous sera difficile d’effacer la marque imprimée sur votre main ou votre front : le nom de la Bête ou le chiffre de son nom (8). Mais quand le sceau du Dieu vivant imprimera sa marque sur votre front, remplaçant la qualification que le monde vous avait attribuée, alors vous ferez partie des cent quarante-quatre mille (9) qui entreront dans la Jérusalem nouvelle, là où la mort ne sera plus,ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus (10).

En fait, la Bible explique tout. C’est seulement parce que des gens refusent ses explications que l’on parle toujours aujourd’hui de "grandes questions existentielles". De mauvaise foi, ils feignent par exemple de s’interroger sur Dieu alors que, comme le dit Paul, peut-être pourraient-ils Le découvrir en tâtonnant, Lui qui n’est en réalité pas loin de chacun de nous (11). Mais à qui ou à quoi Paul pensait-il en prononçant ces mots face aux Athéniens ? N’est-il pas difficile de trouver le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve — Lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre (12) ? Non, ce n’est pas difficile, parce que tout simplement : le Seigneur, c’est l’Esprit (13) !

Voilà pourquoi Il n’est en réalité pas loin de chacun de nous. Pourquoi il est dit qu’aucune pensée ne Lui échappe, que pas une seule parole ne Lui est cachée (14). Pourquoi votre Père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le Lui demandiez (15) : parce que Dieu est esprit (16) et que l’Esprit est Dieu ! Quand on refuse ce que dit la Bible, on cherche Dieu en dehors de l’Esprit et — comme de bien entendu ! — on ne le trouve pas ; on dit alors qu’il n’existe pas ou qu’il est mort, mais c’est celui qui le dit qui l’est ! (17)

notes

  1.  Marc 4, 11.
  2.  Matthieu 22, 13.
  3.  Jean 8, 12.
  4.  Jean 3, 19-21.
  5.  Matthieu 23, 16 et 24.
  6.  Matthieu 15, 14.
  7.  Cf. Apocalypse 20, 14-15.
  8.  Cf. Apocalypse 13, 16-18.
  9.  Cf. Apocalypse 7, 3-4 ; 14, 1.
  10.  Apocalypse 21, 4.
  11.  Actes 17, 27.
  12.  Actes 17, 24.
  13.  2 Corinthiens 3, 17.
  14.  Siracide (Ecclésiastique) 42, 20.
  15.  Matthieu 6, 8.
  16.  Jean 4, 24.
  17.  Étant donné que le Seigneur est leur esprit, à vouloir faire les malins, ils se tuent ou se vouent à l'inexistence eux-mêmes — belle preuve de bêtise !

〖TABLE〗      Page suivante ►►►